EARTHSTATE : Un premier album éponyme haut en couleurs

Earthstate est un groupe de pop punk/rock alternatif de Lyon, composé de 4 membres : Stane (chant), Maxime (guitare), Dewi (basse) et Thibs (batterie). Ce projet est pour eux un véritable travail de groupe, où les influences et la vision du monde de chacun a permis la création d’un univers bien singulier.

 

L’album se déroule comme une véritable narration, venant conter l’histoire d’un personnage fictif qui cherche à tout prix à fuir un quotidien ennuyant et à se reconstruire ailleurs pour une vie meilleure. Chaque titre est donc un nouveau chapitre de cette histoire à découvrir.

Toutes les émotions qu’il va éprouver, de l’euphorie au doute, sont finement retranscrites dans chaque morceau, ce qui permet de créer un lien entre ceux- ci tout en conservant une singularité. On retrouve une véritable ligne directrice, une cohérence des titres, et c’est sans doute cela qui permet aux auditeurs de ressentir l’ambiance générale qu’ils ont voulu donner à l’album.

L’intro est tout simplement le teaser de l’histoire qui va nous être racontée. Decision, seconde piste, nous fera entrer immédiatement dans le vif du sujet. Une première chanson qui démarre sur les chapeaux de roues avec un scream bien gras qui nous envoie toute la rage du personnage en pleine face. Musicalement on est sur alternance chant clair/scream, et une instru bien lourde qui vient soutenir le tout. On a également un refrain bien maitrisé et qui rentre dans la tête dès la première écoute.

Puis on enchaine sur Get ready, say goodbye, qui vient comme une suite logique du premier morceau. Tout aussi puissant et entrainant. On continue sur The void call, où le combo chant et instru vient véritablement donner du sens aux paroles. On peut également saluer le chant de Stan, qui a une articulation très claire, qui permet une compréhension directe des paroles et donc de l’histoire. Nous voilà à présent sur No turning back, 1er morceau que le groupe a dévoilé, vient dans le déroulement de l’histoire comme un entre deux, entre ce que le personnage vient de vivre et les autres étapes qui l’attend. A mon sens, il s’agit du morceau phare de l’album. Qui vient véritablement montrer toute l’étendue des talents des membres du groupes. Ce n’est donc pas pour rien s’ils ont choisi de nous dévoiler celui-ci en premier. Interlude,qui arrivera peu après, porte bien son nom. Une pause musicale, un personnage plus apaisé, comme si le plus dur était derrière lui. Mais comme on peut s’y attendre, ce n’est qu’une petite parenthèse, un moment de répit dans l’histoire avant qu’il n’ait d’autres épreuves à affronter.

On repart direct sur des instrus puissantes qui viennent accompagner un scream qui l’est tout autant avec Fallen peace. Un morceau, un chapitre qui vient nous montrer que rien n’est jamais acquis. Puis l’on poursuit sur Castle in the air qui est un morceau qui musicalement comme dans l’histoire où tout vient s’enchainer rapidement. Des mélodies rythmées, combinées à des paroles bousculées. Ce ressenti se retrouve également sur After all, un morceau avec beaucoup de chant clair, comme si le personnage avait enfin trouvé la paix intérieure et n’avait plus besoin d’extérioriser, plus besoin de crier. En fin de morceau, le mélange scream et chœur vient s’élever comme un cri de guerre, pour appeler d’autres à le rejoindre. Car même si le personnage est fictif, le message lui n’en est pas moins universel.

On finira en beauté avec Earthstate, musicalement très cosmique, avec une mélodie aérienne qui vient mettre un point final à l’histoire qui vient de nous être contée. Avec une morale bien connue ;« quand on veut, on peut ! ».

 

En bref, des refrains entrainants, des riffs maitrisés et des mélodies venues d’une autre planète, qui viennent créer une ambiance ultra moderne. Un album bien mixé et qui apporte un message d’espoir et de réconfort à toute personne qui l’écoute – et oui ce n’est pas parce que ça scream que ce n’est pas réconfortant !

 

Leur premier album éponyme est actuellement disponible sur toutes les plateformes de streaming et téléchargement.

Laisser un commentaire