MIRAGE | Depuis Le Temps …

On sait, on sait, on a quelques trains de retard. Et il faut bien l’avouer, cet EP a retenu notre attention il y a un bon moment, alors comme il vaut mieux tard que jamais, voici notre chronique du tout premier EP de la bande lyonnaise de MIRAGE, Depuis Le Temps…, disponible depuis le 29 septembre.


MIRAGE, c’est un mélange de metalcore, melodic hardcore et post hardcore tout droit venu de Lyon. Avec un clip sorti en juin dernier pour le morceau Smooth Talkers, ils reviennent sur le devant de la scène avec un très bel EP de cinq titres.

Commençons donc, comme dirait l’autre. C’est sur une superbe intro purement instrumentale que s’ouvre Depuis Le Temps… créant aussitôt une espèce de bulle à part, qui nous expulse déjà hors de la matrice. Préparés pour la suite de la meilleure des façons, c’est avec plaisir qu’on se délecte de la seconde piste, Minefield (Reissue). La douceur du début nous donne l’impression d’être coincés dans un endroit vaste, sombre face à nous-même, à l’image des mots chantés par David Paoli. Mettant également à l’honneur les talents d’Adrien Gonzales à la guitare lead, ce morceau passe par plusieurs épisodes, chacun mettant en avant des émotions différentes avec un sentiment dominant de chute sans fin à notre sens. On se sent pris au piège et paralysés dans ce champ de mine dont il est question, composé de rien si ce n’est nos propres peurs et ressentis. Par ces différents épisodes, Antoine Tribouillard nous montre aussi son aise à adapter son jeu en un clin d’oeil. Après une brève interlude peu avant la fin de morceau qui nous a rappelé At War de Conquer Divide, on a plus que hâte de découvrir la suite.

C’est à présent au tour de Smooth Talkers, deuxième single du groupe, de faire son entrée sur la piste. Là encore, c’est un morceau plutôt contrasté qui nous fait face; un début plutôt calme et énigmatique, avec des arpèges, une batterie qui amène une certaine tension puis d’un seul coup, le chant qui bascule sur un scream à mi-chemin avec un simple discours crié. De notre côté, on est plutôt enchantés du petit aspect Asking Alexandria que prennent certaines partie de ce morceau, gardant malgré tout de belles influences hardcore avec un côté agressif pas forcément présent sur ce qu’on a pu entendre jusque là. Smooth Talkers, vous l’aimerez si vous êtes plein de rage et plus particulièrement envers quelqu’un. On dit ça, on dit rien. Enfin si, on dit merci à MIRAGE pour nous donner un morceau défouloir. Pendant l’écoute, on est plutôt impressionnés par les capacités vocales de David, qui parvient à passer du chant clean, au scream, puis au growl dans une aisance totale.

Daydreamer, 4e piste de ce morceau, est pour sûr différent, notamment par sa sonorité plus claire et une voix qui nous a curieusement fait penser à Dance Gavin Dance ( oui tout à fait, on vous en pose des questions? ), ce qui est LOIN de nous déranger, nous, premiers fans de mélanges étranges et d’influences par milliers. Malgré un breakdown bien présent par la suite, appuyé par Stéphane Gout (guitare rythmique) et Guillaume Vo (basse), on retrouve une certaine légèreté dans ce morceau, comme si l’on se retrouvait détachés de tout ce qui pouvait bien nous retenir sur cette usine à détruire l’espoir humain. ÉNORME POINT BONUS pour la fin du morceau qui nous a fait penser à une version revisitée et inspirée du classique Bleed It Out, dont on ne se lassera visiblement jamais. Comme le dit l’adage, on garde le meilleur pour la fin. Du coup, c’est tout naturellement que Depuis Le Temps… se referme par le morceau Indigo, notre préféré de l’EP. Pourquoi ? Et bien c’est simple; parce que chaque mesure de ce morceau s’emboîte parfaitement avec l’autre. L’intro, habillée d’un piano, nous suffit déjà à dire qu’on va aimer ce morceau, qui sonne comme une véritable remise en question de notre existence même. C’est un beau clin d’oeil à Architects que l’on détecte à travers certains passages, aussi bien dans le style du chant que dans la partie instrumentale. On doit bien reconnaître une chose à MIRAGE, c’est qu’ils ne nous racontent pas du flan. On sent les paroles sincères et vécues, et non pas pompées et chantées pour faire monter la larmichette entre deux trois violents hochements de têtes.

Ça ne serait vraiment pas marrant de tout vous révéler sur Depuis Le Temps… à travers quelques lignes. Alors on va juste vous donner quelques pistes, et vous laissez écouter par vous-mêmes. Ce qu’il y a à retenir ? On a adoré, et c’est sûr, la bande de MIRAGE a de très beaux jours devant elle.

Si vous avez été aussi enchantés que nous par cet EP, vous pouvez même venir les découvrir en live lors de leur release party, le 28 novembre prochain !

 

 

Laisser un commentaire